MTO_051223
Météo du mardi 5 décembre
9a5706_433bcc552a9d46f0b5defe385a137446~mv2
Ouverture du nouvel institut régional de la sommellerie Sud de France
MTO_041223
Météo contrastée pour ce lundi 4 décembre
KODAK Digital Still Camera
Ce week-end, les bijoutiers fêtent le Grenat pour la Saint-Eloi
a windsock inflated by the wind on the sky
La météo pour week-end du 2 et 3 décembre : tramontane glaciale
parking_arago
Arrestation rapide après une série d'extorsions sur le parking Arago

Louis Aliot à Perpignan : la santé de tous, avant la politique

Le député RN des Pyrénées Orientales, est en ballottage favorable après le premier tour des municipales à Perpignan. Les résultats définitifs placent le candidat sans étiquette largement en tête avec un score de 35,66%. Il devance très largement le maire sortant, Jean-Marc Pujol (LR), placé à 18,44% et ; Agnès Langevine (14,51%), Romain Grau (13,17%), Caroline Forgues (6,58%), Clotilde Ripoull (6%), Olivier Amiel 3,60 %), Alexandre Bolo (1,29%) et Pascale Advenard (0,76%).  

« Le second tour ? Je ne l'envisage pas (…) Je demande à ce que l'on entérine le résultat du premier tour et puis nous aurons le temps dans quelques semaines, quelques mois, de refaire ce second tour… » a confié ce dimanche soir à notre rédaction.

La santé de tous, avant la politique

M. Pujol à d'ores et déjà appelé les deux autres listes qui sont en mesure de se maintenir au deuxième tour, à savoir celle de Romain Grau et d'Agnès Langevine, à se retirer pour une « responsabilité Républicaine », que lui rétorquiez-vous ? « Je lui rétorque qu'on s'apprête à rentrer dans un plan de confinement général et que déjà parler de politiciennerie est profondément irrespectueux. Je ne pensais pas qu'il avait dit ça, vous voyez, mais ça démontre quel personne il est ».

Réaction de au micro de Littoral FM, à l'issue de sa conférence de presse.

Reporter le second tour ?

juge nécessaire le report du second tour des élections municipales. « Je ne vois pas comment on peux faire autrement » a-t-il commenté. Et d'ajouter, « ce que nous vivons et ce que nous allons vivre, va nous éloigner très sérieusement de l'élection, de l'électoral et de la politique ».

« Je demande à nos compatriotes à se conformer scrupuleusement à ce que les services de l'État nous demandent. Parceque la situation est grave, tout simplement. Très honnêtement, je penses qu'aujourd'hui, la priorité, c'est l'organisation de la vie en société dans une période de confinement qui s'annonce, avec beaucoup de citoyens ‘moi le premier' qui n'ont pas l'habitude de ça. On a dépassé le stade des élections ».

Sur le même sujet